Sû Kothê

De Wiki Dragon Quest
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sû Kothê (Nhou Wat en anglais) est un ensemble de ruines près de Phnom Menh, apparaissant dans Dragon Quest XI. Ces ruines sont les vestiges d'une civilisation avancée ayant mystérieusement disparu plusieurs siècles auparavant. Dans le présent, elles sont le théâtre d'étranges disparitions.

Histoire[modifier]

La cité présente dans les ruines de Sû Kothê avait la réputation d'être très avancée technologiquement, ayant notamment inventé des serurres magiques impénétrables, ne pouvant être ouvertes qu'avec une clé magique. Peu de choses sont connues sur sa diparition : les rumeurs parlent d'une puissance maléfique s'étant inflitrée au plus haut niveau de gouvernement et ayant détruit la cité de l'intérieur. Il pourrait s'agir de Mortégor.

Plusieurs siècles après son anéantissement, une fresque est découverte dans les ruines par une exploratrice. Acquérant peu à peu la réputation de porter chance, elle devient une attraction touristique pour le village de Phnom Menh. Cependant, il s'agit d'un piège tendu par Chiaravaggia afin d'attirer des proies dans une dimension parallèle, l'Envers, pour les ajouter à son tableau. Elle est finalement vaincue par l'Éclairé et son équipe. Le portail vers l'Envers, matérialisé par une fissure dans la fresque, reste présent.

Plus tard, dans la chronologie où Kalasmos ressucite, les héros doivent retourner de l'autre côté de la fresque pour mettre fin aux agissement du garcimort maléfique obligeant les jeunes gens à danser jusqu'à épuisement.